Kerlaouena : un nouvel ehpad est nécessaire

Face au défi que représente la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie, notre liste Marchons pour le Relecq-Kerhuon a décidé de prendre contact avec la direction de la résidence Kerlaouena, EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de la commune. Nous souhaitions connaître les ressources de la commune en matière de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie.

la résidence
kerlaouena, les enjeux

La résidence Kerlaouena date des années 70 et offre une capacité d’accueil de 101 places. 58 logements sont affectés aux personnes en perte d’autonomie qui ont besoin d’assistance pour les actes quotidiens, et 43 logements sont proposés aux personnes autonomes qui souhaitent quitter leur domicile pour rejoindre un habitat collectif. Cette spécificité de Kerlaouena est importante, car elle permet aux personnes âgées encore autonomes de ne pas souffrir de la solitude.

Lors de notre visite, la direction de l’établissement nous a montré le mauvais état du bâtiment ainsi que sa configuration très complexe. Kerlaouena a la chance de pouvoir compter sur un personnel sérieux et dévoué. Cependant, les conditions dans lesquelles le personnel exerce son métier sont aujourd’hui difficilement supportables. Les ressources affectées à l’EHPAD le sont par résident, or Kerlaouena est un établissement vieillissant et très étendu. Pour gérer les déplacements des personnes en perte d’autonomie, il faudrait pouvoir embaucher une personne à temps plein (cela représente 8 heures par jour), ce que les ressources de l’EHPAD ne permettent pas. Le personnel a réussi à optimiser les temps de circulation, mais ce n’est pas encore satisfaisant. De plus, les salles de bains ne sont pas toutes adaptées aux soins des personnes en perte d’autonomie ce qui demande, une fois encore, davantage de personnel pour réaliser des actes quotidiens. Nous soutenons donc la direction de l’établissement qui souhaite de nouveaux bâtiments adaptés aux nouveaux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie.

Résidence Kerlaouena, EHPAD du Relecq-Kerhuon

les engagements de
Marchons pour le relecq-kerhuon

Nous souhaitons pouvoir améliorer la qualité de vie au sein de ce nouvel EHPAD du Relecq-Kerhuon. Ce sera l’une de nos priorités.

Nous pensons qu’il faut sortir de l’opposition entre l’EHPAD “lieu de soins” et l’EHPAD “lieu de vie” : les deux doivent pouvoir coexister. Ce nouvel établissement doit être pensé à partir des meilleures innovations en matière de prise en charge de la perte d’autonomie. Dans son rapport publié le 31 janvier 2020, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) estime qu’ un tiers des personnes âgées vivant en établissement sont dans un état psychologique dégradé. Les relations sociales au sein de ces établissements spécialisés dans la prise en charge de la perte d’autonomie sont le premier facteur d’influence sur la santé psychologique des seniors. Selon ce rapport, les relations sociales avec l’extérieur vont aussi influer sur l’état de santé mentale des seniors. 

Nous souhaitons donc que le nouvel EHPAD soit un lieu ouvert sur l’extérieur. Les personnes âgées en perte d’autonomie doivent pouvoir être insérées à la population de la commune. Nous avons conscience qu’il faut tout mettre en œuvre pour permettre le maintien du lien social avec les personnes âgées en perte d’autonomie, c’est pour cela que nous souhaitons nous engager aujourd’hui.

Nous agirons par le biais du SIVU des rives de l’Élorn qui gère l’EHPAD afin de répondre aux besoins du personnel et des résidents de Kerlaouena.

Renouvelons ensemble le Relecq-Kerhuon !